vendredi 26 septembre 2008

L'arbouse, keske cé cette chose là!

Vous avez dû voir passer ma recette de confiture de mûres, arbouse et Ylang Ylang. Et, certain(e)s d'entre vous ne doivent pas connaître l'arbouse. Eh! bien c'est encore une de ces petites merveilles sauvages (la plupart du temps) que nous offre la nature et que ma chère Maman me ramasse pour mon plus grand plaisir.

L'arbousier est un arbre de 5 à 15 mètres de haut.Ses feuilles à bordure dentée d'une dizaine de centimètres de long sont persistantes ovales, vert foncé luisant au-dessus, vert pâle dessous. Elles sont riches en tanins .Les fleurs blanc-verdâtre, en forme de clochettes blanches pendent en grappes et apparaissent en septembre-octobre.Le fruit, appelé arbouse (ou fraise chinoise), rouge orangé à maturité, est une baie charnue, sphérique, à peau rugueuse, couverte de petites pointes coniques. Ce fruit comestible est riche en vitamine C. Sa chair est molle, un peu farineuse, acidulée et sucrée, et contient de nombreux petits pépins (le hic de l'histoire car il faut le passer au chinois si on aime pas les petits, tout petits grains moi j'aime avec et sans!!!).

L'arbouse est comestible lorsqu'il est rouge : c'est-à-dire un an après la floraison. Le goût du fruit (cru) se rapproche de celui de l'abricot bien mûr. On peut en faire des compotes, confitures, marmelades. On peut aussi le distiller pour faire de l'alcool ou du vinaigre.

6 commentaires:

Paprikas a dit…

Ca me rend nostalgique, cela fait tellement d'années que j'en ai pas mangé !!! Ca me rappelle tellement mon enfance, j'adore ce fruit, il a une texture bizarre mais j'adore ca.

Tiuscha a dit…

Mon voisin en a un, mais les récoltes sont des plus aléatoires... Il me reste de la confiture maison, la liqueur je testerais bien mais c'est encore natures que je les préfère...

Alice a dit…

j'ai découvert l'arbousier en corse cet été ...cet arbre fait parti du maquis Corse !

Mathilde a dit…

On en trouve aussi dans d'autres endroits et notamment à Arcachon

eleonora a dit…

Une bonne découverte et je pense un vrai régal. Tu en parles tellement bien que tu éveilles ma curiosité..d'en trouver pour goûter...Bonne semaine.

ciorane la pauvresse a dit…

Tiens, je ne connaissais cette bestiole qu'en conserve et ignorais même qu'il y en a en France. Merci de contribuer à notre culture gourmande.